Musculation et enfant font-ils bon ménage?

Musculation de l’enfant, oui mais sous conditions

Avec la rentrée des classes, parents et enfants se penchent sur les activités extra-scolaires. Si les enfants recherchent avant tout à se faire plaisir, le choix de l’activité sportive est aussi, pour les parents, l’occasion de s’assurer que leur enfant développera harmonieusement sa musculature et sa force.

Mais, développer sa musculature pour un enfant, est-ce dangereux pour sa croissance?
À quel âge un enfant peut-il commencer à développer ses muscles?
Quels sont les bonnes pratiques de la musculation pour un enfant ?

musculation enfant braun etiopathe paris

On a longtemps entendu dire que la pratique d’un sport intense chez l’enfant pouvait retarder sa puberté ou encore ralentir la croissance de ses os. Il est vrai que la puberté tardive peut ralentir la croissance, mais cela ne survient que lors d’entraînements sportifs excessifs, souvent liés avec un régime alimentaire imposé pour la pratique. Et dans le cas d’une pratique sportive excessive, la croissance sera uniquement retardée et nullement altérée.

De même, il est un préjugé qui circule comme quoi le fait d’arrêter le sport pouvait faire fondre les muscles en graisse. Les muscles ne peuvent se transformer en gras, ce sont deux types de matières différentes dans le corps. Ce qui peut survenir est quand, arrêtant un sport, l’appétit que l’on avait pendant sa pratique persiste et ne soit plus en adéquation avec les besoins de notre corps. Dans ce cas, les muscles diminuent et l’alimentation disproportionnée par rapport à nos besoins nous fait prendre de la masse graisseuse.

Quelle activité pour quels âges?

Jusqu’à l’âge de 6-7 ans, on ne parle pas de sport ou de musculation. Une activité pour améliorer le développement moteur va largement suffire.
Pendant toute cette période, l’activité doit rester une pratique d’éducation physique générale de façon à développer les facultés motrices et l’agilité de l’individu.
À partir de 9-10 ans seulement, lors de la pré-puberté, l’enfant a la maturité nécessaire dans le contrôle du mouvement des membres. On peut alors introduire une pratique musculaire légère avec ou sans charge.
C’est dès l’adolescence que la pratique de la musculation va jouer un rôle important dans le développement de la force. Si l’âge exact est à déterminer selon les enfants au cas par cas, les spécialistes recommandent d’attendre au minimum 1 an après leur pic de croissance pour commencer à pratiquer avec  charges. En ne dépassant pas 3 séances de 2 heures par semaine, l’haltérophilie bien encadrée peut être pratiqué dès l’adolescence. Dans tous les cas la pratique de la musculation permettra de renforcer le squelette et d’augmenter la force physique.

Il est assez curieux de voir que les parents encouragent leurs enfants à la pratique de la gymnastique, du football ou de l’athlétisme par exemple dès leur plus jeune âge, et qu’à contrario, fuient la pratique de la musculation. Pourtant la musculation adaptée à l’âge et au développement de l’enfant va donner les bénéfices suivants:
• Augmentation de la puissance musculaire
• Augmentation de l’endurance des muscles
• Augmentation de la densité osseuse
• Augmentation de la résistance aux blessures et bien d’autres…

Ainsi, la pratique de la musculation encadrée par un professionnel qualifié, permettra de prévenir  les foulures, entorses et autres dommages que nos enfants subissent trop souvent dans la pratique d’un sport. Cela les aidera à avoir la meilleure condition physique possible.

Alors, peut-on laisser un enfant faire de la musculation?

Tout d’abord, au contraire des fausses théories, la pratique d’un sport chez l’enfant va permettre de renforcer ses os et les aider à grandir.
L’entraînement sportif, dans un cadre raisonnable et surveillé par un professionnel, va permettre d’augmenter la force physique des pré-adolescents et adolescents et même à raison d’une seule séance par semaine.
La pratique de la musculation va aussi jouer un rôle important dans le développement physique des plus grands. Elle va permettre d’ajouter de l’élasticité aux muscles et de prévenir les éventuelles blessures.
Cette pratique de la musculation ne doit en aucun cas être une discipline à part entière mais doit intervenir en complément d’une pratique sportive, le tout encadré et surveillé par un personnel qualifié.

 

One thought on “Musculation et enfant font-ils bon ménage?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *