Comprendre ses douleurs pour ne plus s’inquiéter

Comprendre ses douleursElle aimerait comprendre ses douleurs !

Mardi, à 14h30, Delphine (le prénom a été changé) entre dans mon cabinet. Elle avait l’air au bout du rouleau et excédée.

Elle me dit :

 — Je dois avoir un nerf de coincé, j’ai très mal, ça me fait comme une sciatique, Je ne sais pas ce que j’ai, personne ne peut m’expliquer, j’en ai marre !

 

Là, j’ai bien failli m’énerver parce que ce n’était pas la première personne de la journée qui arrivait en parlant de nerf coincé ou pincé.

Personne n’a su lui expliquer ce qu’elle avait

J’étais en colère, et puis je me suis dit:

 —  Comment a-t-elle eu cette idée de nerf coincé ?
A tous les coups, elle a trouvé cette explication sur Internet.
Mais pourquoi elle est allée chercher sur le net ?
Parce qu’elle n’a rien compris aux explications qui lui ont été donné.
Soit elle était inquiète et elle avait trop mal pour entendre les renseignements, soit les informations étaient données dans un jargon incompréhensible. Difficile de comprendre ses douleurs dans ces conditions. Une autre possibilité est que personne n’a pris le temps de donner à Delphine des explications qu’elle puisse comprendre.

Comprendre ses douleurs: merci l'étiopathie

Voilà le drame, voilà ce qui me révolte: vous ressortez d’une consultation sans avoir réalisé ce qui vous arrive. Comme vous êtes bien élevés, vous faites ce que vous pouvez pour assimiler les informations, mais une fois dehors, vous vous rendez-compte que vous n’avez rien compris. Vous vous retrouvez seul(e) avec vos douleurs dans une incompréhension qui augmente votre inquiétude. Lorsque vous êtes dans cet état, vous êtes capable de croire n’importe quoi du moment que cela vous apaise.

Moi, Jean-Baptiste Braun, étiopathe, je veux que vous puissiez comprendre ce qui vous arrive.
Saisir ce qui vous fait mal, apprendre par quels mécanismes le phénomène se met en place.
C’est rassurant de comprendre ses douleurs, ça fait disparaître l’inconnu et l’anxiété qui va avec.
Vous souffrez déjà assez, il est inutile d’en rajouter une couche avec une inquiétude qui pourrait être facilement dissipée.
De plus, je n’ai pas l’impression que ce soit dévalorisant pour moi de partager mes connaissances avec vous.

Je veux qu’elle puisse comprendre ses douleurs

Alors j’étais là devant Delphine, et je me suis dit:
— Bon, je veux qu’elle comprenne, il faut que je lui explique ce qui lui arrive.
Comme ça, elle ne me parlera plus de nerf coincé, et, la prochaine fois qu’elle aura besoin de mes services, elle se dira:
— Je ne sais pas ce que j’ai, mais je vais aller voir mon étiopathe. Il va m’expliquer et résoudre le problème, parce que là, ça m’empoisonne la vie.

Donc je lui ai expliqué.
J’ai sorti une feuille et je lui ai fait un schéma. J’ai sorti mes livres d’anatomie.
Les patients s’accumulaient dans la salle d’attente, mais tant pis, je voulais que Delphine comprenne.
J’ai pris le temps de lui expliquer ce qu’elle avait:
pourquoi ça fait mal là et pas ailleurs,
comment ça fait mal,
comment ça peut se bloquer,
et surtout: comment ça se répare.

Comprendre ses douleurs: elle comprend ce qu'elle a !Et elle a fini par comprendre, je l’ai vu sur son visage qui s’illuminait.
Delphine m’a dit:
— Ah bon, ce n’est que ça, juste un blocage comme ça,
et quand vous débloquez, c’est terminé ?
En fait, vous faites de la mécanique !

Oui, je fais de la mécanique, de la belle mécanique vivante !etiopathe paris 75001 atelier mecanique humain
Une mécanique complexe et subtile comme l’être humain, mais cela reste de la mécanique.
Quand je traite un problème, soit j’ai la solution tout de suite, soit il faut plusieurs interventions, mais c’est aussi simple que ça !
Et heureusement, parce qu’autrement cela serait beaucoup plus grave pour vous.
Si je ne peux pas vous soigner avec mes mains d’étiopathe, c’est que ce que vous avez a besoin d’être traité par les médicaments ou par la chirurgie.
Delphine a compris, je l’ai soignée, elle s’est relevée, elle allait mieux. Elle avait moins mal et elle était rassurée.
Je revu Delphine deux fois et c’était terminé.

Maintenant, elle n’entre plus dans le cabinet exaspérée et perdue, même si elle a très mal.
Delphine n’a plus d’inquiétude ni d’anxiété quand elle a une douleur, elle reste sereine. Elle sait qu’il y a une explication simple et compréhensible à ce dont elle souffre.
Elle sait que le problème est vraisemblablement mécanique, que je vais lui expliquer ce qui se passe et qu’elle va pouvoir comprendre ses douleurs. Elle sait aussi que je vais pouvoir trouver la solution manuelle pour y mettre fin.

Et vous, avez-vous trouvé le praticien qui prendra le temps de vous permettre de comprendre ce dont vous souffrez et qui saura vous réparer ?
 
Colopathie Fonctionnelle
 
Tendinite
 
Accueil
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *